Progrès dans la grâce.22

Le terme « grâce » est employé dans la Bible en sens divers. Appliqué à Dieu, il n’a pas la même signification que lorsqu’il s’applique à l’homme.

Les chrétiens déchus.21

On appelle déchus les chrétiens qui, après avoir fait pendant un temps profession de piété, et après avoir conformé leur vie aux lois de l’Évangile assez longtemps pour paraître religieux, se retirent peu à peu et tombent dans l’indifférence.

Instruction des nouveaux convertis.20

Une grande partie de l’église n’ont pas une idée claire et distincte de la piété. Il y a beaucoup de ministres qui ne l’ont pas non-plus, ils ne discernent pas parfaitement en quoi elle consiste, et ne peuvent enseigner clairement ce qu’elle est, ou ce qu’elle n’est pas.

Instruction aux hommes convertis.19

Mon dernier discours avait pour objet de donner des directions convenables aux pécheurs travaillés ; cela me conduit naturellement, dans le cours de ces leçons, à considérer la manière dont les nouveaux convertis doivent être traités et les instructions qu’on doit leur donner.

Directions pour les pécheurs.18

Je vais expliquer quelle réponse devrait être donnée à ceux qui s’écrient : « Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? »

Fausses consolations aux pécheurs.17

Les hommes doivent être convertis, non par la force physique, ou par un changement opéré dans leur nature ou leur constitution au moyen d’un pouvoir créateur, mais par la vérité rendue efficace par le Saint-Esprit.

La nécessite et l’effet de l’union.16

Le dessein évident du Seigneur était de nous y enseigner l’importance et l’influence de l’union dans la prière et dans les efforts pour l’avancement de la religion.

Obstacles aux réveils.15

Le coup le plus fatal que puisse recevoir un réveil, c’est celui que lui portent ses amis en prédisant qu’il va s’arrêter. Toutes les fois donc que les amis d’un réveil prophétisent qu’il va rester stationnaire, ils devraient être repris à l’instant au nom de l’Éternel.

Mesures pour favoriser les réveils.14

L’objet des apôtres devait être de faire connaître l’Évangile de la manière la plus efficace, de lever le plus haut possible l’étendard de la vérité, et de manière à attirer l’attention et à s’assurer l’obéissance du plus grand nombre.

Comment aider les ministères.13

Une Église qui entretient un ministre devrait se rappeler qu’il n’est qu’un conducteur chargé de la diriger dans ce qu’elle doit faire pour la cause de Christ. On trouverait étrange à des hommes de se choisir un général et de le laisser ensuite aller seul à la bataille.

Pensées partagées - Twitter

Pensées Partagées

Réflexion et édification chrétienne

En partenariat avec Jerome Prékel