Suivez nous

bible ouvertefr

➽ Notre plateforme de messages audio/vidéo

➽ échanges, questions réponses ,  recherches

 

 

 

 

Jésus notre Souverain Sacrificateur, s’emploie à ce que, par son puissant secours et malgré notre faiblesse, à nous accorder un salut journalier.

 

 

 

 

 

 

 

 

Salut journalier : Rôle de la prière.

« Invoque-moi au jour de la détresse : Je te délivrerai, et tu me glorifieras  (Psaume 50 v. 15) » ; « Rejetant sur lui tout votre souci, car il a soin de vous  (1 Pierre 5 v. 7) ».

Nous devons personnellement rechercher ce secours (ou ce salut) par la prière – pour soi et pour autrui – car Dieu ne force personne : « Tu as été mon secours ; ne me délaisse pas et ne m’abandonne pas, ô Dieu de mon salut !  (Psaume 27 v. 9) » ; « Moi je suis affligé et pauvre : le Seigneur pense à moi. Tu es mon secours et celui qui me délivre. Mon Dieu ! Ne tarde pas  (Psaume 40 v. 17) » ; « Ma prière s’adresse à toi Éternel, en un temps agréé. - Ô Dieu ! Selon la grandeur de ta bonté, réponds-moi selon la vérité de ton salut  (Psaume 69 v. 13) » ; « Ne vous inquiétez de rien, mais en toutes choses, exposez vos requêtes à Dieu par des prières et des supplications avec des actions de grâces ; et la paix de Dieu… gardera vos cœurs et vos pensées dans le christ Jésus  (Philippiens 4 v. 6 et 7) » ; « Demandez, et il vous sera donné ; cherchez, et vous trouverez ; heurtez, et il vous sera ouvert ; car quiconque demande, reçoit ; et celui qui cherche, trouve ; et à celui qui heurte, il sera ouvert  (Luc 11 v. 9 et 10) » ; « Je sais que ceci me tournera à salut par vos supplications et par les secours de l’Esprit de Jésus Christ  (Philippiens 1 v. 19) ».

Le livre des Psaumes a été de tout temps un encouragement pour les croyants en difficultés et en périls. Douze fois nous y trouvons la supplication « Sauve-moi ». Nous en relevons deux ou trois : « Reviens, Éternel ! Délivre mon âme ; sauve-moi à cause de ta bonté  (Psaume 6 v. 4) » ; « Lève-toi, Éternel ; sauve-moi, mon Dieu !  (Psaume 3 v. 7) » ; « Dans ta justice, délivre-moi… ; incline ton oreille vers moi et sauve-moi  (Psaume 71 v. 2) ».

 

Salut journalier : Rôle de Jésus comme Sacrificateur.

Jésus notre Souverain Sacrificateur, s’emploie à ce que, par son puissant secours et malgré notre faiblesse et notre incapacité, notre conduite ici-bas soit en accord avec la position parfaite devant Dieu, que son œuvre nous a acquise. C’est le salut journalier qu’il nous accorde dans notre marche.

Certes il agit dans nos circonstances, mais surtout ici dans notre être intérieur : « En ce qu’il a souffert lui-même, étant tenté, il est à même de secourir ceux qui sont tentés  (Hébreux 2 v. 18) » ; « Ayant un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus le Fils de Dieu, tenons ferme notre confession ; car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse pas sympathiser à nos infirmités, mais nous en avons un qui a été tenté en toutes choses comme nous, à part le péché  (Hébreux 4 v. 14 et 15) » ; « Il peut sauver entièrement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder pour eux. Car un tel souverain sacrificateur nous convenait, saint, innocent, sans souillure, séparé des pécheurs, et élevé plus haut que les cieux  (Hébreux 7 v. 25 et 26) » ; « Le Christ… est entré… dans le ciel même, afin de paraître maintenant pour nous devant la face de Dieu  (Hébreux 9 v. 24) ».

 

Salut journalier : Rôle de Jésus comme avocat.

Notre Seigneur Jésus ne peut pas sympathiser à nos fautes ni à notre culpabilité – lui saint, qui a les yeux trop purs pour voir le mal (Habakuk 1 v. 13), qui a souffert les terribles souffrances de la croix pour nous délivrer du péché. Il nous aide et nous soutient dans notre infirmité, notre peu de force, mais pas dans nos péchés.

Quelle est alors la ressource quand nous nous sommes laissés surprendre, que nous avons fauté ? « Le sang de Jésus Christ son Fils nous purifie de tout péché » ; « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute iniquité » ; « Si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste ; et lui est la propitiation pour nos péchés  (1 Jean 1 v. 7 à 9 ; 2 v. 1 et 2) ».

Nous avons vu quelques ressources de la part de Dieu, pour vivre séparés du mal et marcher comme Jésus a marché. Mais si par négligence nous tombons dans quelque faute, si nous péchons, notre communion avec le Père et avec son Fils Jésus Christ se trouve interrompue.

Le salut de notre âme n’est pas remis en question, nous sommes toujours enfant de Dieu (car ce titre ne peut pas nous être ôté), mais enfant désobéissant nous ne jouissons plus de l’heureuse liberté dans laquelle nous nous trouvions avec Dieu.

Jésus Christ prend alors notre cause en main : il réveille notre conscience par la Parole, nous éclaire sur notre état, nous pousse à la repentance, nous amène à la confession de nos fautes, et rend à notre âme troublée la jouissance paisible et bénie de nos relations filiales avec Dieu ; et tout cela en vertu de l’œuvre par laquelle, une fois pour toutes, il nous a constitués justes. II nous délivre ainsi des conséquences actuelles de nos défaillances.

 

Salut journalier : Rôle de la Parole.

Afin de pouvoir jouir de ce salut pratique, nous bénéficions des instructions nécessaires dans la Parole de Dieu. L’apôtre Paul dit à Timothée : « Les saintes lettres… peuvent te rendre sage à salut par la foi qui est dans le Christ Jésus » ; puis il continue : l’Écriture est « utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice  (2 Timothée 3 v. 15 et 16 ; voir aussi 1 Timothée 4 v. 16) ».

Ceci montre la part importante qu’a la Parole de Dieu dans notre salut quotidien. Elle nous rend sages, pondérés, nous fait éviter les pièges et surtout dirige nos regards sur le Seigneur  (F.B. Hole) ».

« Prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu  (Éphésiens 6 v. 17) ».

 

Salut journalier : Rôle du Saint Esprit.

Nous avons déjà mentionné « les secours de l’Esprit de Jésus Christ » en Philippiens 1 v. 19.

Pour notre salut quotidien, un autre élément s’ajoute à l’intercession du Seigneur et à l’action de la Parole de Dieu. C’est la présence du Saint Esprit en nous. Le Seigneur l’a envoyé pour être avec nous jusqu’au bout de notre course sur la terre (Jean 14 v. 17). Il nous permet de comprendre avec intelligence la Parole de Dieu, de l’appliquer aux circonstances avec sagesse, et nous fait jouir du Seigneur dans la gloire. Il nous conduit dans toute la vérité (Jean 16 v. 13) ; Il nous aide à discerner le mal et les pièges de Satan.

De plus lorsque découragés, abattus, accablés, oppressés, nous ne savons plus ni que faire ni que demander, alors « l’Esprit nous est en aide dans notre infirmité ; car nous ne savons pas ce qu’il faut demander comme il convient ; mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ; – et celui (Dieu lui-même) qui sonde les cœurs sait quelle est la pensée de l’Esprit, car il intercède pour les saints selon Dieu ; – mais nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son propos  (Romains 8 v. 26 à 28) ».

 

Salut journalier : Rôle de la discipline (ou : enseignement, formation) divine.

Dieu peut nous laisser continuer notre chemin de propre volonté, marchant « dans les sentiers d’un chemin non frayé  (Jérémie 18 v. 15) », pour que nous fassions nos expériences personnelles de la tromperie de nos cœurs naturels : « Il leur donna ce qu’ils avaient demandé, mais il envoya la consomption dans leurs âmes  (Psaume 106 v. 15) » ; « Tu te souviendras de tout le chemin par lequel l’Éternel ton Dieu, t’a fait marcher ces quarante ans dans le désert, afin de t’humilier et de t’éprouver, pour connaître ce qui était dans ton cœur… Connais dans ton cœur que, comme un homme châtie son fils, l’Éternel ton Dieu te châtie  (Deutéronome 8 v. 2 à 5) » ; « Vous endurez des peines comme discipline : Dieu agit envers vous comme envers des fils, car qui est le fils que le père ne discipline pas ?… Ne serons-nous pas beaucoup plutôt soumis au Père des esprits, et nous vivrons ?… Celui-ci nous discipline pour notre profit afin que nous participions à sa sainteté. Or aucune discipline pour le présent ne semble être un sujet de joie mais de tristesse ; mais plus tard elle rend le fruit paisible de la justice à ceux qui sont exercés par elle. C’est pourquoi, redressez les mains lassées et les genoux défaillants  (Hébreux 12 v. 7 à 12) » ; « Le Seigneur dit : Simon, Simon, voici Satan a demandé à vous avoir pour vous cribler comme le blé ; mais moi j’ai prié pour toi afin que ta foi ne défaille pas  (Luc 22 v. 31 et 32) ».

Le Seigneur laisse Simon Pierre le renier trois fois, il ne lui épargne pas cette douloureuse expérience, en vue de le former, de l’enseigner à ne pas compter sur ses propres forces. Cette formation est un des moyens par lesquels le Seigneur nous délivre de notre volonté propre, et nous évite des faux-pas ultérieurs plus graves.

 

Objectif final.

« Nous ne cessons pas de prier et de demander pour vous que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle, pour marcher d’une manière digne du Seigneur pour lui plaire à tous égards, portant du fruit en toute bonne œuvre, et croissant par la connaissance de Dieu : "étant fortifiés en toute force selon la puissance de sa gloire", pour toute patience et constance, avec joie, rendant grâces au Père qui nous a rendus capables de participer au lot des saints dans la lumière  (Colossiens 1 v.  9 à 13) ».

« Comme celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite ; parce qu’il est écrit : « Soyez saints, car moi je suis saint ». Et si vous invoquez comme père celui qui, sans acception de personnes juge selon l’œuvre de chacun, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre séjour ici-bas  (1 Pierre 1 v. 15 à 17).

 

 

 

 


 

 

Ajouter un Commentaire

En publiant un commentaire, vous vous soumettez aux conditions d’utilisations relatives aux Mentions Légales !


PENSEES - PARTAGEES - Twitter

En partenariat avec Jerome Prékel du site : https://lesarment.com

INFORMATIONS
-----------

ACTUALITES - CHRETIENNES