« Le peuple n'écoute plus » (partie 2)  Message audio de Jean-Marc Thobois

 

L'apostasie dans le christianisme est son rejet par un chrétien. Le terme apostasie vient du grec apostasia (ποστασία) qui signifie défection, départ, révolte ou rébellion. Il a été décrit comme « un abandon volontaire du christianisme ou une rébellion contre celui-ci. L'apostasie est le rejet du Christ par un chrétien. » « L'apostasie est une catégorie théologique décrivant ceux qui ont volontairement et consciemment abandonné leur foi en le Dieu de l'alliance, qui se manifeste le plus complètement en Jésus-Christ. » « L'apostasie est l'antonyme de la conversion ; c'est la déconversion (tout en fréquentant les églises). »

Selon B. J. Oropeza, les passages d'avertissement du Nouveau Testament décrivent au moins trois dangers pouvant conduire un chrétien à commettre une apostasie :

Les tentations : Les chrétiens étaient tentés de se livrer à divers vices qui faisaient partie de leur vie avant de devenir chrétiens (idolâtrie, immoralité sexuelle, convoitise, etc.).

Les tromperies : Les chrétiens ont rencontré diverses hérésies et de faux enseignements diffusés par de faux docteurs et prophètes qui menaçaient de les séduire et de les détourner de leur pure dévotion au Christ.

Les persécutions : Les chrétiens étaient persécutés pour leur allégeance au Christ. De nombreux chrétiens ont été menacés d'une mort certaine s'ils ne reniaient pas Christ.

La persécution est mise en évidence dans l'épître aux Hébreux et dans la première épître de Pierre. La question des faux enseignants se trouve dans les épîtres johannique et pauliniennes, dans la deuxième épître de Pierre et l'épître de Jude. Un certain nombre de sections des écrits de Paul et de Jacques portent sur les vices et les vertus. « Ces textes anciens et d’autres ont contribué à façonner la réponse chrétienne au phénomène de la défection à l’ère post-apostolique. Les chrétiens devaient persévérer au travers de divers types d'opposition, en s'opposant fermement à la tentation, à la fausse doctrine, aux difficultés et à la persécution. »

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

Jean-Marc Thobois

Jean-Marc Thobois est issu d'une longue lignée de pasteurs huguenots du Poitou, en France.

Il a étudié la Bible à Londres, puis l'histoire d'Israël et l'archéologie biblique à l'Université hébraïque de Jérusalem (1965-1967).

Spécialiste de l'hébreu, il a participé à la traduction de la "Bible à la Colombe". Il travaille actuellement sur une nouvelle traduction intégrale de la Bible.

 

Jean-Marc Thobois a été pasteur de 1967 à 2004, principalement en Bretagne. Depuis 2004, il exerce un ministère itinérant en France et à l'étranger, donnant des conférences, des séminaires et des enseignements sur la Bible, sur Israël et la prophétie.

Il est marié, père de trois enfants et grand-père de onze petits-enfants.

 

 

 

 

 

Commenter cet article !

____________________________________________________

Afficher le formulaire de commentaire
0.png0.png1.png4.png5.png4.png
AUJOURD'HUI434
HIER662
CETTE SEMAINE1454
CE MOIS1454
TOTAL1454

Visiteurs en ligne

2
En ligne

26 janvier 2020
Visiteurs Info