Édification Chrétienne

Les podcasts de bible-Foi
Suivez nous

 

 

 

 

 

 

C’est sur la base de la Parole de Dieu que tout acte libérateur s’accomplit dans la vie d’un chrétien. C’est la révélation de sa volonté, ce qui est bon, agréable et parfait. 

 

 

 

 

 

 

Lorsque Sa parole est donnée, Sa main, c'est-à-dire Son Esprit, l’accomplie dans notre vie.

La Parole de notre Dieu est, non seulement vivante, mais aussi opérante, efficace, dans sa capacité à accomplir une œuvre de séparation, de sanctification chez l’homme. 

« Quand il n'y a pas de révélation, le peuple est sans frein (Proverbes 29:18). »
Elle porte une puissante énergie spirituelle qui lui est propre, et qui sera efficace de manière à engendrer des résultats en accord avec les pensées de Dieu. C'est ici la véritable source de toute victoire !

 

L’intelligence ne suffit pas

Il ne suffit pas d’entendre parler ou de lire les merveilles du Christ pour en vivre les réalités spirituelles ! Méfions-nous comme de la peste de cette chimère qui consiste à vouloir nous faire croire qu’il suffit de lire un verset pour en expérimenter ses vertus spirituelles. Il ne nous suffit pas de lire et de comprendre un tant soit peu le sacrifice de Jésus-Christ pour en vivre la victoire qui en découle. Nous avons besoin que la vérité descende dans notre cœur.

Beaucoup, du temps des apôtres, ont été en contact avec le Christ sans pour autant expérimenter Sa victoire. Il nous manque encore d’en obtenir la dynamique de Vie qu’il renferme. Il ne nous servira strictement à rien d’avoir été enseigné sur la victoire de la croix, si cette vérité n’est pas devenue « un » avec nous-même.

 

Tout croyant qui lit la Bible comme un livre d'instruction, ou comme un manuel de théologie, n’obtiendra que de la connaissance cérébrale, sans jamais connaître, ou très peu, cette lumière bienfaitrice. En effet, si la Bible (le logos), ne reste qu’un livre d’études conventionnelles, de théologie intellectuelle, ou seulement un livre de doctrines, de principes, d’obligations, de morale, ou de sacrements ; elle n’apporte pas la vie de résurrection de Dieu, dans une foi efficace et agissante.

Ouvrons nos livres d’histoire, ils nous rappellerons que l’Église, au fil du temps, a toujours eu tendance à ramener la Bible comme un livre, apportant une somme de connaissances historiques, sociologiques, archéologiques, linguistiques. Ces connaissances ne sont pas un mal en soi, mais elles ne sont pas prioritaires.

 

« Faute de révélation prophétique, le peuple s’abandonne au désordre (Rabbinat français-Proverbes 29:18). » Quand il n’y a plus de révélation divine sur Le Seigneur Jésus-Christ, le peuple de Dieu s’abandonne inexorablement au désordre de la religion. Si « l’esprit de sagesse et de révélation (Éphésiens 1:17) » ne vivifie pas puissamment tout enseignement biblique, bien qu'il soit correct et très « évangélique », il manquera une complète réalité spirituelle pour une bonne construction spirituelle de l’Église.

Non seulement le chrétien doit avoir le message bien compris dans son intelligence, en pensée et en sentiment, mais aussi et surtout en Vie et en expérience par l’Esprit de Dieu. Et cela, seule la révélation peut nous l'apporter, c'est un acte Divin, sinon, les désordres de la religion nous rattraperont tôt ou tard et donnera à notre cœur un parfum de « pharisianisme ».

Dans tous les domaines de l’Église et de la vie des chrétiens, c'est une présentation vivante de Christ, nouvelle et céleste, constamment renouvelée, dont nous avons vraiment besoin. En face de toutes nos situations d’échec, la réaction de Dieu doit pouvoir se manifester tout à nouveau dans nos vies sous la forme d'une révélation nouvelle et détaillée de la personne de Son Fils et de Ses vertus.

 

Voir avec les yeux du cœur

« J'ai été crucifié avec Christ (Galates 2 : 20) .../... que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez.../... quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints (Éphésiens 1:17). »

Je trouve personnellement étrange l'opposition de certains commentateurs bibliques à cette réalité. À un moment précis de son ministère, Pierre avait besoin d'apprendre quelque chose de fondamental, quelque chose d’important qui lui faisait défaut. Et cela lui a été donné par révélation : « Dieu m'a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur (Actes 10:27). » Pierre a appris par la révélation, il n’y avait aucune autre façon de recevoir cet éclaircissement spirituel, c’est très important de s’y arrêter.

Bien sûr, l’Évangile n'était pas encore écrit, et Pierre a été directement au contact de l’enseignement de Jésus, et ce, pendant quelques années. Mais tout ne lui avait pas été dit. L'apôtre Paul, lui, aurait pu consulter « la chair et le sang » pour comprendre l’Évangile, mais là encore, il va être éclairé directement par Dieu, « car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ (Galates 1:11). »

 

Les vertus de la croix

Trop de chrétiens sont encore courbés sous le poids des accusations du Diable, ils n’ont pas « vu » que Christ est leur justice et que lorsque Dieu les observe, c’est Son Fils qu’Il voit. Leur vie spirituelle est comme bloquée car leurs yeux ont besoin d'être ouverts afin de discerner que tous les péchés ont été déposés sur Christ. C'est seulement lorsque le Saint-Esprit nous aura révélé le prix que Dieu donne au Sang de Christ, que nous serons nous-mêmes au bénéfice de sa vertu, et que nous discernerons sa valeur inestimable pour nous. Son sang nous délivre de la condamnation du péché.

D’autres ne savent pas que leur « vieil homme » a aussi été porté en Christ ; qu’à travers le voile déchiré, c'est-à-dire le corps du Seigneur, Dieu nous fait entrer dans le lieu saint, dans Son repos, dans la libération de notre « moi ». Dans la révélation de sa mort en Christ, le chrétien découvre enfin la fin de toutes solutions humaines, de toutes ressources de la chair, employées pour atteindre des buts spirituels. « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis (Galates 2:20). » Ce n’est plus moi mais Christ, c’est cela la véritable victoire. Son corps crucifié nous délivre du pouvoir du péché.

D’autres encore ne se sont pas vus assis avec Christ en résurrection dans les lieux célestes, ils n’entrent donc pas dans une expérience vivante du règne de Christ, notamment sur les puissances des ténèbres.

T. Austin-Sparks écrivait - Á la croix, Christ prit sur Lui toute la hiérarchie des puissances du mal. Il se laissa vaincre par elles et entrainer comme une victime jusque dans les abîmes les plus profonds de leur sinistre domaine. Puis, en raison de cette vie qui ne pouvait être retenu par les liens de la mort, Il se défit de ces principautés et de ces puissances, se fraya un chemin victorieux et fut leur conquérant.

Par sa résurrection, Il est « au-dessus de toute domination et de toute autorité (Éphésiens 1 :21) »« le Premier-né d'entre les morts (Colossiens 1 :18) », le Premier en même temps que le représentant de tous ceux qui sont appelés à s'identifier avec Lui. Nous nous rendons compte maintenant que le triomphe de son Corps, pour finir, sera la consommation de Apocalypse 12 :11, une victoire sur le système satanique et toute sa puissance, en raison de la vie du Seigneur ressuscité dont, le Corps est précisément animé .

 

Apprendre par révélation

« Car moi, Je ne l'ai pas reçu de l’homme non plus, ni appris, mais par la révélation de Jésus Christ. (Galates 1 :12). » Paul a cherché directement auprès de Dieu une révélation profonde de l’Évangile. La « chair et le sang » (c'est à dire les hommes) ne peuvent nous emmener bien loin dans cette compréhension spirituelle. Il nous faut revenir à l’éclairage du Saint-Esprit, Il est le doigt de Dieu gravant la Parole de Vie sur notre cœur comme Il l’avait effectué sur les tables de pierres de Moise. C’est là que notre vie spirituelle sera bâtie sur le véritable roc, inébranlable, éternelle.

Ainsi la croissance de l’enfant de Dieu ne peut dépendre uniquement d’une bonne volonté à l’obéissance, le facteur principal restera d’avoir les yeux de notre cœur ouvert par l’action du Saint-Esprit, à des moments précis de nos vies. Comment comptons-nous pénétrer les profondeurs de Dieu si nous ne voyons pas l’abondance de la grâce de Dieu en Jésus-Christ.

 

Seule la lumière de Dieu aura le pouvoir de faire fondre notre cœur de glace, et de nous démontrer la corruption de notre nature. Oui, il est aujourd’hui plus qu’essentiel, que le « Soleil de justice » répande sur nos cœurs un « réchauffement climatique » spirituel. Qu’Il fasse fondre toute cette froideur qui n’attire plus, que leur concepteur.


La Bible, bien que remplie d’eau, demeure ni plus ni moins inutile et sans effet, tant que l’Esprit-Saint n’y puise pas un seau d’eau et ne le déverse sur chacun de nous, pour nos besoins propres, et selon l’usage que Dieu en a décidé : « La révélation de tes paroles éclaire, elle donne de l’intelligence aux simples (Psaumes 143:8). »

La lumière révélatrice (la Parole) est efficace, plus tranchante qu’une épée à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager ce qui est de Jésus et d’Adam, ce qui est d’Abraham et d’Abram, ce qui est de Paul et de Saul de tarse, d’Israël et de Jacob, âme et esprit. C’est la bénédiction de la nouvelle alliance, déjà bien présente dans le cœur de Dieu, dans l’ancien testament.

 

Dans le pays des Mèdes, se trouvaient des hommes qui cherchaient manifestement quelque chose. Ils côtoyaient la science et la sagesse des Fils de l’Orient ; mais n'étaient pas satisfaits en eux-mêmes, ni désaltérés de vérité. Pendant des jours et des jours, ils surveillaient ; les yeux en haut durant les nuits ; ils connaissaient le soleil, la lune, les étoiles, mais jamais aucune réponse. Ils avaient la connaissance des livres, mais un cœur vide, leur désir d'adoration n'était pas assouvi.

 

Mais un jour, dans leur quête, quelque chose de plus grand que la connaissance humaine, que l’intelligence des choses d’ici-bas, vint les libérer à jamais ; une étoile, une révélation, venant du cœur de Dieu. Ils firent leurs préparatifs et se mirent en marche selon ce que l'étoile leur montrerait. Comme Abram, ils quittèrent leur pays, leurs rouleaux théologiques, leurs familles, leurs occupations mondaines, et se mirent en marche vers un pays promis.

La révélation les introduisait dans le message de Dieu pour leur temps; la venue et la connaissance du Messie. Dieu leur communiquait ce qui serait désormais le centre de toute leur vie. Jusqu'au moment béni où ils vont le rencontrer et l'adorer.

 

Il en est de même pour nous, hommes et femmes de bonne volonté, la révélation nous sera donnée, sans mesure. Elle sera placée par Dieu lui-même, et nous conduira sur le seul chemin qui mérite absolument toute notre attention. Elle ne doit, elle ne peut, que nous conduire à la personne vivante de Christ. C’est Lui, et rien d’autre, le message de Dieu pour notre temps, tant pour les chrétiens que pour les non-chrétiens.

La croix provoque pour nous l’ouverture des cieux, elle déchire le voile d’aveuglement qui asphyxie notre cœur. Souvenez-vous de ce qui est arrivé aux deux disciples qui allaient à un village nommé Emmaüs, lorsque Jésus rompit le pain, « Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent (Luc 24:31). » Le Seigneur leur faisait déjà l’annonce de sa vie offerte, du voile déchiré, et du ciel ouvert.

Permettez-moi de répéter que la notion de révélation est exprimée par le mot hébreu « galah » et le grec « apokaluptô (nom: apokalupsis) » qui signifie littéralement : « Ôter le voile.»

N’est ce pas fantastique ? En rapport direct avec le voile du temple qui se déchire lors de la crucifixion. Christ est venu déchirer ce voile pour que nous soyons en mesure d'entrer dans le Très Saint, sanctuaire jusqu'alors inaccessible. Et c'est par une révélation que nous y entrons

Soyez richement bénis !



 © Reproduction gratuite autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale, et que la source www.bible-foi.com soit indiquée. 


 

Ajouter un Commentaire

En publiant un commentaire, vous vous soumettez aux conditions d’utilisations relatives aux Mentions Légales !