Découvrir le livre écrit et édité par bible-foi.com

« Un coup d'éclat de Dieu dans notre vie ! »

livre

Lorsqu'une vie chrétienne se repose sur des traditions établies par l'homme, fussent-elles doctrinalement justes, elle devient religion. Elle devient alors un obstacle à l’œuvre du Seigneur Jésus-Christ. Certaines promesses de Dieu peuvent alors devenir inaccessibles aux chrétiens. Il nous faut alors, une intervention Divine, pour décanter la situation et apporter la véritable délivrance ... par Sa lumière. Dans le contexte de la conversion de Paul, la pensée du Seigneur se pose dans le cadre d’un appel du Christ à considérer nos voies, à «...veillez attentivement sur vos âmes », et à souhaiter une intervention miraculeuse de Dieu dans nos vies. Avons-nous conscience, qu’il se trouve un « Saul de Tarse » en chaque chrétien, qui fait obstacle à l’œuvre de Dieu de par sa nature ?

tick    Télécharger le livre en fichier PDF gratuitement !

tick  Livre papier disponible en format : 14 x 21 x 0.8 cm - 116 pages - ISBN : 978-0-244-68593-5.

 

Livre bible-foi.com

 

 

 

 

 

« Il leur dit : De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes ? (Luc 24:17) ... Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s'en alla tout triste ; car il avait de grands biens (Matthieu 19:21). »

 

 

Je suis convaincu que vous avez fait tout comme moi la mauvaise expérience d’être animé d’un esprit triste, amer, découragé, agacé, ou accablé comme Elie (1 Rois 19). Mais après avoir cherché le Seigneur Jésus-Christ, et après avoir reçu tout à nouveau Sa pensée et Sa façon de voir les choses et en nous y conformant, nous avons eu la satisfaction de retrouver notre joyeuse vie de chrétien.

Un chrétien qui laisse ses pensées vagabonder peut très vite passer, par exemple, par la dépression. Il est peu à peu envahi de pensées de tristesse, de culpabilité, de honte, d’anxiété, de désespoir, d’incrédulité, et même de colère. Sa vie au quotidien peut vite devenir accablante. Sans aucun doute, des modifications chimiques du métabolisme peuvent avoir lieu dans son entendement, déclenchant des modifications qui le conduisent hors de l’influence de Christ.

 

Dès que nos pensées s’éloignent un tant soit peu de celles de Christ, dès qu’elles ne sont plus influencées et inspirées par l’Esprit, il y a dans notre cœur comme une odeur de mort ; un malaise spirituel, et c'est un phénomène normal. Nous sommes tout simplement influencés par « autre chose » : « Car il est tel que sont les pensées dans son âme (Proverbes 23:7). »

 

Là dans le texte, c'est le mot âme qui est utilisé ; il faut donc comprendre qu'un homme, en fait, est ce que sont ses pensées. Déjà, s'il pense à des choses mondaines, il est déjà influencé par le péché. S'il a des pensées d'un certain type, d'une certaine coloration spirituelle, il est déjà semblable à ses pensées, c'est déjà la réalité qui est là. C'est important de comprendre que nous sommes ou nous devenons ce que sont nos pensées. Si nous avons des pensées impures, nous sommes déjà un être impur, et nous allons le traduire par des actes impurs.

Satan est très attentif à nos pensées. Et croyez-le, si nous ne prenons pas cette affaire au sérieux, lui, il le fait ! Il y a donc une corrélation très forte entre nos pensées et notre stabilité spirituelle.



Pourquoi les disciples et ce jeune homme riche étaient animés d’un état intérieur si sombre, sans perspectives enthousiastes ? « Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos cœurs ? (Matthieu 9:4). »

Parce que leurs pensées n’étaient pas au diapason avec celles de Christ. Sans vraiment s’en rendre compte, ils s’opposaient à Dieu. Et lorsque, face à l’œuvre de Dieu, nous commençons à raisonner selon l’homme et selon les pensées du siècle présent, nous devenons rebelles et incrédules. Une forteresse de pensée est un argument mental qui contredit la personne et la puissance de Christ. Elle est destinée à rendre notre pensée captive et faire de nous une personne amorphe, autant humainement que spirituellement.

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Eternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées (Esaïe 55:8). »
« Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence (l’intellect, la pensée, l’entendement, le jugement) afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait (Romains 12:2). »


Par l'Esprit

L’homme qui n’a que ses facultés naturelles n’est pas en mesure de percevoir ce qui vient de l’Esprit de Dieu : Il n’accepte pas ses dons et n’admet pas les vérités spirituelles ; elles sont, à ses yeux, « pure folie » et il est incapable de les comprendre. Pourquoi ? Parce que seul l’Esprit de Dieu permet de les discerner ; et c’est à la lumière de cet Esprit qu’elles demandent à être jugées.

Face à leur mal-être, de plus en plus de chrétiens cherchent un conseil, non plus dans la Bible, mais auprès de psychologues, de philosophies mondaines, prenant le risque de se laisser séduire par de vains discours. La Bible nous dévoile même l'arrivée de faux prophètes, capables d'opérer des signes et des miracles pour mieux nous séduire.

Dans 2 Corinthiens 11:4, l’apôtre rend attentif tout enfant de Dieu que l’ennemi peut nous présenter « un autre Jésus », « un autre esprit », « un autre évangile », et cela par le moyen de faux apôtres, d’ouvriers trompeurs, qui prétendent être des apôtres de Christ. Ainsi, constamment, nous devons être sur nos gardes, non seulement quant à la personne de Christ, comme le recommande l’apôtre, mais pour toute décision à prendre dans la vie courante.

Les sciences du comportement envahissent l’Église, se contentant d’en « christianiser » l’apparence avec l’appui de quelques références bibliques. Je ne dis pas que ces choses sont inutiles, elles peuvent servir de poteaux indicateurs. Mais la seule manière, pour un chrétien, de répondre à ses propres besoins spirituels, est de revenir « en ligne directe » avec Celui qui est le Conseiller Admirable, Christ par Son Esprit, et à Sa Parole. Ils sont toujours parfaitement suffisants !

Celui qui possède cet Esprit, par contre, est capable de tout comprendre et d’approfondir ; il sait apprécier les faits et les idées à leur juste valeur et peut se former un jugement équitable sur tout, tandis qu’il reste lui-même indépendant du jugement d’autrui. « Qui donc connaîtrait la pensée du Seigneur pour prétendre pouvoir l’instruire ? » Mais nous qui avons reçu l’Esprit du Seigneur, nous possédons la pensée même du Christ (Transcription Parole vivante de A.Kuen).

Nous sommes si facilement influencés par notre contexte de vie sociale et religieuse. Je ne parle pas seulement ici pour les chrétiens qui se conforment au siècle présent, mais même pour ceux qui manifestent une vie chrétienne cohérente. Si nous laissons un instant notre ancienne mentalité prendre le dessus, nous prêterons alors à Dieu des pensées qui ne sont pas les siennes.

Nous sommes un tissu de contradictions, car nous ne sommes jamais sûrs que nous allons être d’une même pensée pendant une longue durée, ou si nos convictions ne vont pas négocier un virage à 180° !

Fondamentalement, l'œuvre de Dieu dans son ensemble, échappe complètement aux prétentions humaines qui veulent la saisir, même pour le chrétien le plus engagé. L’Évangile de Dieu n’est pas de l’homme, il est donc vain de s’obstiner à vouloir toujours et à tout prix l’expliquer. Comme les pensées de Dieu, Il se reçoit par révélation. Une vie intérieure abondante ne peut couler que d'en haut, directement du Christ qui en est la source : « Car auprès de toi est la source de la vie ; par ta lumière nous voyons la lumière (Psaume 36:9). » ...et uniquement par Sa lumière.


Nos pensées charnelles doivent mourir

Notre intelligence doit être renouvelée pour s’émerveiller des pensées de Dieu, et « discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » Pour ce faire, nous devons avoir été crucifiés au monde et avoir accepté le fait que Ses pensées ne sont pas nos pensées. Le chrétien ainsi éclairé continue sa marche jour après jour en maintenant ses pensées sous discipline, « captive à l'obéissance de Christ (2 Corinthiens 10:5). » C’est ce que Pierre nous enseigne quand il nous exhorte à « ceindre les reins de votre entendement (1 Pierre 1:13). »

« Car ceux qui sont selon la chair ont leurs pensées aux choses de la chair ; mais ceux qui sont selon l’Esprit, aux choses de l'Esprit ; car la pensée de la chair est la mort ; mais la pensée de l'Esprit, vie et paix ; parce que la pensée de la chair est inimitié contre Dieu, car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, car aussi elle ne le peut pas. Et ceux qui sont dans la chair ne peuvent plaire à Dieu (Romains 8:5-Version Darby). »

Le contrôle des pensées est vraiment primordial, c'est un combat de chaque instant. Il nous faut absolument surveiller nos pensées afin de rejeter les pensées humaines, et les remplacer par les pensées de Christ ! Ne faisons pas l'erreur de croire que nous pensons spirituellement à moins que le Seigneur ait détruit notre pensée charnelle, qu'Il nous ait libéré du péché, et rendu libre de ne plus marcher selon les désirs de notre chair et des pensées de notre propre caractère.

« Le Seigneur connaît les pensées des humains : Elles sont futiles ! (Psaume 94 :11). »
Quand nous laissons l'Esprit inspirer et imprégner nos réflexions, nos paroles à dire, et nos actions à produire, c'est seulement alors que nous pensons spirituellement, en possédant la pensée de Christ qui seule peut être notre guide. Vivre en pensant spirituellement c'est se laisser éclairer par la lumière du Christ, c’est s’attacher aux choses de l’Esprit, c’est laisser coûte que coûte l’Esprit gouverner notre pensée.

La paix, la tranquillité, la joie, la foi sont alors au rendez-vous, même dans nos fournaises, et nous assurent une marche confiante et sereine dans Ses voies. La bénédiction, l’onction, la révélation, les progrès spirituels, sont au rendez-vous de tous ceux et celles qui demandent à Dieu de placer sa loi dans leurs pensées.


Transformé par le renouvellement de l'intelligence

La Bible nous appelle à grandir dans la grâce et dans la connaissance du Seigneur Jésus ; et cette croissance n'est possible que par la révélation de l'Esprit. Ce sont des pensées spirituelles qui accompagnent cette révélation, saines, équilibrées, puissantes, victorieuses. Cette croissance est continuelle, vivifiante, elle se poursuit jusqu'à ce que nous soyons parfaits, en harmonie avec Son Dessein, Sa Volonté et Son Royaume. Elles sont joie, paix, inébranlables.

« C'est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant (1 Corinthiens 15:45). »
Voici une réalité qui mettra fin à certains de nos combats, de nos luttes, de nos conflits ; qui calmera, j'en suis sûr, de nombreuses inquiétudes, irritations. Il se peut que nous soyons tourmentés en raison de nos pensées, mais Christ, par Son souffle, éloignera tous ces nuages sombres qui obscurcissent nos vies.

Nos pensées seront alors fondées sur le Roc, la Source de Vie jaillira sur elles sans s’interrompre. Nous pouvons ne pas comprendre, mais soyons assurés qu'une vie vécue sur cette base sera le succès de Dieu.
Il peut faire en nous une œuvre que nous sommes incapables d’accomplir de par notre tempérament et notre constitution ; alors que nous avions pensé que ce qui devait gouverner notre chemin dans la vie, était notre propre entendement. Pas du tout, venons donc, courbons-nous devant Lui, et considérons notre manière de penser d’une manière toute nouvelle.

« Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées (Éphésiens 4:17). »
« ... soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence. »


Un combat spirituel

L’acceptez-vous quand je vous dis qu’il n’y a aucune espèce de vérité en nous ? Car l’une des choses dont nous allons nous rendre compte, sous l’influence du Saint-Esprit en nous, c’est qu’il n’y a pas de vérité dans nos pensées naturelles.
Nous pouvons être convaincus, prêts à donner notre vie pour nos convictions et mettre à l’épreuve tout ce que nous croyons juste et vrai, et précisément avoir complètement tort. Tel était le cas de Saul de Tarse : « Je pensais vraiment devoir agir vigoureusement contre le nom de Jésus de Nazareth (Actes 26:9). » « Et même l’heure vient où celui qui vous fera mourir croira le faire au service de Dieu (Jean 16:2) ».

Si zélés pour leur conviction et convaincus qu’ils font la volonté de Dieu, certains sont prêts à prendre leur vie ou la vie des autres au nom de leur conviction. Jusqu’où sommes-nous prêts à aller par la force d’une conviction et nous tromper, avoir complètement tort, en étant à côté le plus sérieusement du monde ?

 

Il n’existe aucun être humain sur terre capable d’éviter cet état de fait. Les origines de cela sont dans la nature humaine, en chacun de nous, dans la pensée comme une conviction, dans le cœur comme un désir. Il se peut que nous pensions que notre désir est parfaitement pur et juste, même spirituel, alors qu’il est complètement faux. Il en est de même pour notre volonté. En nous, par nature, il n’y a aucune vérité !

 

« … conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité (Éphésiens 4 21 :24). »
La Source de ce renouvellement de l'intelligence (ou mentalité, manière de penser) ne peut venir que du Saint-Esprit, par le moyen de la parole de Dieu :
« Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur (Hébreux 4 :12). »

 

Nous sommes ce que sont nos pensées. Laissons donc la parole de Dieu juger nos pensées pour nous en libérer, et que le Saint-Esprit puisse avoir toute latitude pour renouveler notre intelligence ! Il en va d'une bonne croissance spirituelle, et d'une vie stable dans la foi. Avant tout engagement spirituel, avant toute implication au service des autres, sachons déjà renverser les forteresses de raisonnement de notre cœur.
Forts de cette pensée, « nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ (2 Corinthiens 10:5). » Puissions-nous nous unir tous ensemble et faire monter auprès de Dieu cette prière commune.

« Seigneur, dissous mes pensées dans ton sang, et anime-moi des tiennes. Par Ta grâce. Pour ma vie spirituelle, pour ma vie de famille, pour ma vie professionnelle, pour ma vie sociale, je veux que mes pensées soient accordées aux tiennes comme tu l’étais avec ton Père. Et dès qu’un malaise spirituel se fait ressentir, alors aide-moi à rechercher Ta pensée pour une situation précise, et à incliner mon cœur à la Parole que tu vas m’accorder. Je veux marcher en vainqueur, merci Seigneur ! »

 


 


 

 

Commenter cet article !

Une question, une réflexion, un encouragement ?

_____________________________________________________________

Afficher le formulaire de commentaire