Suivez nous

bible ouvertefr

➽ Notre plateforme de messages audio/vidéo

➽ échanges, questions réponses ,  recherches

 

 

 

 

À toutes vos questions, il n'y a qu'une seule réponse, une seule délivrance de toutes vos peurs : Jésus- Christ, notre Sauveur vivant, qui sait tout et vous demande de lui faire confiance pour pouvoir marcher dans l'obéissance de la foi.

 

 

 

 

 

 

 

 

L'obéissance née de la foi

« Par la foi, Abraham a obéi lorsqu'il a été appelé à sortir à l'endroit qu'il recevrait en héritage. Et il est sorti, non sachant où il allait  (Hébreux 11: 8) ».
Abraham croyait qu'il y avait un pays de Canaan dont Dieu avait parlé. Il y croyait comme une « terre de promesse », qui lui était garantie comme héritage. Il croyait que Dieu l'amènerait là-bas, le lui montrerait et le lui donnerait. Dans cette foi, il a osé sortir, ne sachant pas où il allait. Dans l'ignorance bénie de la foi, il fit confiance à Dieu, obéit et reçut l'héritage.

La terre de promesse qui nous a été présentée est la vie bénie de l'obéissance. Nous avons entendu l'appel de Dieu à nous de sortir et d'y demeurer - il ne peut y avoir d'erreur. Nous avons entendu la promesse du Christ de nous y amener et de nous donner la possession de la terre - cela aussi est clair et sûr. Mais désirons-nous que toute notre vie et notre œuvre soient élevées au niveau d'une sainte et joyeuse obéissance? Si tel est le cas, notre objectif est élevé. Il ne peut être atteint que par un afflux de la puissance du Saint-Esprit. Par une foi qui saisit une nouvelle vision et s'empare des pouvoirs des célestes, qui nous sont garantis en Christ.

Passons en revue les thèmes que nous avons envisagés. Il y a la veille du matin, ou le temps de dévotion privé. Notre désir devrait être que nous serons fidèles à notre respect de ce temps et qu'il contribuera à la croissance de notre vie spirituelle. Nous comptons sur Dieu pour en faire chaque jour un moment de communion intime avec lui, afin que cela puisse impliquer un abandon total à sa volonté en toutes choses, nous élevant dans sa présence et son service pour toute la journée.

Il y a une étude biblique. Nous avons vu que faire la volonté de Dieu est le seul moyen de connaître pleinement la vérité de Dieu. Nous avons été mis au défi de lire la Bible avec l'intention d'obéir à ses commandements. Il y a l'aide spirituelle que nous devons apporter à ceux qui nous entourent, veillant les uns sur les autres dans la tendresse, l'humilité et l'amour, recherchant l'édification des autres autant que la nôtre.

Il y a un service actif: travailler pour les perdus non seulement à des saisons spéciales, mais à tout moment, dans la persévérance patiente de la prière et de l'amour. Ce n'est pas une tâche simple. Cela n'est possible que lorsque notre sens du devoir est inspiré par la joie de sa présence qui accompagne notre travail pour lui. Ensuite, il y a le travail plus large - l'évangélisation et la sensibilisation missionnaire.

Alors que nous envisageons de cultiver en nous- mêmes et chez les autres la conviction que nous ne vivons que pour lui plaire et servir ses desseins, certains diront : « Ce n'est pas une terre de promesse dans laquelle nous sommes appelés à entrer, mais une vie de fardeau et de difficulté et échec certain ». Ne soyez pas d'accord avec eux !

Dieu nous appelle vers une terre de promesse. Venez vivre l'honneur d'une obéissance chrétienne jusqu'à la mort. Et voyez quelle bénédiction Dieu accordera à ceux qui se donnent à la volonté parfaite de Dieu. Croyez seulement en la gloire de cette bonne terre de tout cœur : L'obéissance - en Dieu, qui vous y appelle; en Christ, qui vous y fait entrer; dans le Saint-Esprit, qui habite en vous et vous permet d'y marcher. Celui qui croit vraiment entre.

 

 

En parlant de notre consécration, je dirai que l'obéissance naît de la foi et que la foi nous permet d'obéir à Dieu. Cinq déclarations simples expriment la disposition d'un cœur croyant, celui qui entre dans le bon pays: je le vois, je le désire, je l'attends, je l'accepte et je fais confiance au Christ pour cela.

 

1. La foi le voit

Dans les chapitres précédents, j'ai essayé de montrer une « carte du pays », pour indiquer les points où Dieu nous rencontre et nous bénit. Ce que nous devons faire par la foi, calmement et fermement, est de régler la question: y a-t-il vraiment une terre de promesse dans laquelle une obéissance continue est possible? Tant qu'il y aura un doute sur ce point, il ne sera pas possible de monter et de posséder la terre.

Pensez à la foi d'Abraham. Elle reposait en Dieu, dans sa toute-puissance et sa fidélité. Je vous ai présenté les promesses de Dieu. En voici une autre : « Je vais vous donner un cœur nouveau et mettre en vous un esprit nouveau; Je retirerai le cœur de pierre de votre chair et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous et je vous ferai marcher selon mes statuts, et vous garderez mes jugements et les exécuterez  (Ézéchiel 36 v. 26 et 27) ». Il ajoute : « Moi, l'Éternel, je l'ai dit et je l'ai exécuté  (Ézéchiel 37 v. 14) ». Il s'engage à vous permettre d'obéir. Par le Christ et le Saint-Esprit, il a pris la plus merveilleuse disposition pour accomplir ses plans et ses desseins en nous.

Si vous faites ce qu'Abraham a fait, vous fixerez votre cœur sur Dieu. Abraham était fort dans la foi, donnant gloire à Dieu, étant pleinement persuadé que ce qu'il avait promis, il était capable d'accomplir. L'omnipotence de Dieu était l'ancre d'Abraham. Que ce soit à vous. Regardez toutes les promesses Parole de Dieu donne d'un cœur pur, une irrépréhensible de cœur dans la sainteté, d'une vie dans la justice, d'une promenade dans tous les commandements du Seigneur, bien agréable à lui, de l'œuvre de Dieu en nous le vouloir et à faire de son bon plaisir.

Dans une foi simple, déclarez: Dieu dit ceci ; Son pouvoir peut le faire. Laissez cette assurance vous posséder: une vie de pleine obéissance est possible. La foi peut voir l'invisible et l'impossible. Regarde la vision jusqu'à ce que ton cœur dise: Cela doit être vrai, c'est vrai; il y a une vie promise que jusqu'à présent je n'ai pas connu.

 

2. La foi le désire

Quand je lis l'histoire de l'Évangile et que je vois à quel point les malades, les aveugles et les nécessiteux étaient prêts à croire la Parole du Christ, je me demande ce qui les a rendus tellement plus prêts à croire que nous. La réponse que je trouve dans la Parole est la suivante : Une grande différence réside dans l'honnêteté et l'intensité de leur désir. Ils désiraient la délivrance de tout leur cœur. Il n'était pas nécessaire de les implorer d'accepter sa bénédiction.

Et cela ne devrait pas être différent avec nous ! Nous souhaitons sans enthousiasme être meilleurs que nous ne le sommes. Mais combien il y en a peu qui aient vraiment « faim et soif de la justice (Matthieu 5 v. 6) » ; combien rares sont ceux qui aspirent intensément à une vie d'obéissance et à la conscience continuelle de plaire à Dieu. Il ne peut y avoir de foi forte sans un fort désir. Le désir est le grand motivateur de l'univers. C'est le désir de Dieu de nous sauver qui l'a poussé à envoyer son Fils.

C'est le désir qui pousse les gens à étudier, à travailler et à se sacrifier. C'est un fort désir de salut qui amène un pécheur à Christ. C'est le désir de Dieu et la communion la plus étroite possible avec Lui, le désir d'être ce qu'Il veut que nous soyons et d'avoir autant de volonté que possible qui rendront la Terre Promise attrayante pour nous. C'est ce désir qui nous motivera à tout abandonner pour gagner notre pleine part à l'obéissance du Christ.

Comment le désir peut-il être éveillé en nous ? Comme il est malheureux que nous ayons besoin de poser la question, et que la plus désirable de toutes la ressemblance à Dieu en union avec sa volonté - ait si peu d'attrait pour nous. C'est un signe de notre aveuglement et de notre matité, et je supplie Dieu de nous donner par Son Esprit des yeux éclairés du cœur.

 

 

3. La foi l'attend

Il y a une grande différence entre le désir et l'attente. Il y a souvent un fort désir de salut dans une âme qui a peu d'espoir de l'obtenir. C'est un grand pas en avant lorsque le désir devient une attente et que l'âme commence à dire de la bénédiction spirituelle :

Je suis certain que c'est pour moi, et bien que je ne vois pas comment, je m'attends avec confiance à l'obtenir. La vie de l'obéissance n'est plus un idéal inaccessible qui nous est présenté pour que nous puissions nous efforcer de nous rapprocher un peu, mais c'est une réalité, destinée à l'ici et maintenant sur terre. Anticipez, attendez-le ; Dieu veut très certainement que vous l'ayez.

Il y a, bien sûr, beaucoup d'entraves à cette attente : Des échecs passés, un tempérament ou des circonstances défavorables, une foi faible, une appréhension de ce que l'obéissance à la mort pourrait exiger, et un manque conscient de pouvoir pour cela. Tout cela vous fait dire : « C'est peut-être pour les autres, mais j'ai peur que ce ne soit pas pour moi ». Mais pour parler ainsi, vous laissez Dieu hors de votre raisonnement. Regardez à sa puissance et à son amour et dites : « Cette vie est certainement pour moi ! » Alors attendez-vous à cela.

Prenez courage dans la vie des saints de Dieu qui vous ont précédés. Sainte Thérèse [Teresa d'Avila (1515-1582), réformatrice carmélite espagnole, mystique et écrivain] a écrit qu'après sa conversion, elle « a passé plus de dix- huit ans dans une misérable tentative de réconcilier Dieu et ma vie de péché ». Mais enfin elle a pu écrire : J'ai fait le vœu de ne jamais offenser Dieu le moins du monde. J'ai juré que je préférerais mourir mille morts que faire quoi que ce soit de ce genre, sachant que je le faisais - c'était l'obéissance à la mort.

Elle a dit plus loin, nous sommes si longs et si lents à vous livrer nos cœurs. Et puis tu ne permettrai pas notre possession de toi sans que nous ayons bien payé pour une possession si précieuse. Il n'y a rien au monde pour acheter l'effusion de Ton amour dans nos cœurs, sinon l'amour de notre cœur. Dieu ne se retient jamais de ceux qui paient ce prix et persévèrent dans sa recherche. Il va, petit à petit, et de temps en temps, fortifier et restaurer cette âme, jusqu'à ce qu'elle soit enfin victorieuse.

Gerhard Tersteegen [(1697–1769), auteur de cantiques allemand ] avait dès sa jeunesse cherché et servi le Seigneur. Au bout d'un certain temps, le sens de la grâce de Dieu lui fut retiré, et pendant cinq longues années, il fut aussi loin sur la grande mer, où ni soleil ni étoiles n'apparaissent : Mais mon espérance était en Jésus : « Tout à coup une lumière éclata sur lui qui ne s'éteignit jamais, et il écrivit, le sang prélevé de ses veines, une lettre au Seigneur Jésus dans laquelle il dit :

De ce soir à toute l'éternité, que ta volonté, non la mienne, soit faite. Commandez et réglez et régnez en moi. Je m'abandonne sans réserve, et je promets, avec ton aide et ton pouvoir, plutôt de renoncer à la dernière goutte de mon sang que d'être sciemment ou volontairement faux ou désobéissant envers toi.

C'était l'obéissance de Tersteegen à la mort. Mettez votre cœur dessus et attendez-le. Le même Dieu vit aujourd'hui et travaille dans son peuple. Placez votre espoir sur lui. Il ne vous décevra pas.

 

4. La foi accepte

Accepter, c'est plus qu'attendre. Beaucoup attendent et espèrent et ne possèdent jamais parce qu'ils n'acceptent pas les dons de Dieu. À tous ceux qui n'ont pas accepté et qui se sentent comme s'ils ne sont pas prêts à accepter, nous disons : Attendez. Si votre attente vient du cœur et repose sur Dieu lui-même, cela conduira votre âme à accepter.

À tous ceux qui disent qu'ils attendent, nous disons d'urgence : Acceptez. La foi a le merveilleux pouvoir donné par Dieu de dire : « Je l'accepte, je la reçois, je l'ai ».

C'est parce qu'il manque une foi définie pour s'approprier les bénédictions spirituelles que nous désirons que tant de prières semblent vaines. Pour un tel acte de foi, tout le monde n'est pas prêt. Dans de nombreux cas, il n'y a pas de capacité spirituelle d'accepter la bénédiction ; c'est là où il n'y a pas de vraie conviction du péché de désobéissance et par conséquent pas de véritable chagrin pour elle.

Souvent, il n'y a pas de désir ou de but profond d'obéir complètement à Dieu en tout. Dans d'autres, il n'y a pas d'intérêt profond pour le message de l'Écriture: que Dieu veut nous perfectionner pour faire sa volonté, en agissant en nous ce qui est agréable à ses yeux. Dans de tels cas, le chrétien se contente de rester un bébé. Il ne veut que du lait de consolation. Il n'est pas assez mûr pour supporter la viande forte dont Jésus a mangé: faire la volonté de son Père.

Et pourtant, nous venons à tous avec la supplication « Acceptez la grâce pour cette nouvelle vie d'obéissance remplie de merveilles. Acceptez-le maintenant. « Sans cela, l'acte de consécration sera nul. Tout effort pour être plus obéissant échouera totalement. Dieu ne nous a- t-il pas montré qu'il y a une position entièrement nouvelle à prendre ? C'est une position réalisable de simple obéissance enfantine jour après jour pour. Chaque commandement, Il parle par l'Esprit. Je vous demande de prendre cette position, de vous rendre, d'accepter cette grâce maintenant. Entrez dans la vraie vie de foi et d'obéissance constante. Que votre foi devienne aussi illimitée et aussi sûre que les promesses de Dieu. Demandez à Dieu de vous aider.

 

5. La foi fait confiance au Christ en tout

Toutes les promesses de Dieu sont en Christ Jésus, et en Lui elles sont sûres et fermes pour la gloire de Dieu. Il est possible que, comme vous avez considéré la vie d'obéissance, il y ait eu des questions et des difficultés auxquelles vous ne pouvez pas répondre à la fois. Vous sentez-vous dépassé ? Pouvez-vous le réconcilier avec toutes vos anciennes habitudes de pensée, de parole et d'action ? Avez - vous peur que vous ne serez pas en mesure immédiatement à tout sujet à ce suprême, qui contrôle tout principe de l'obéissance à toute la volonté de Dieu ?

Nous avons vu plus d'une fois comment toute sa rédemption est basée sur l' obéissance - la sienne et la nôtre. Il nous donne l'esprit d'obéissance - c'est l'esprit de notre vie. Cela nous vient à chaque instant à travers Lui. Il prend en charge notre obéissance. Il s'offre à nous comme garant du maintien de notre obéissance, et nous demande de lui faire confiance pour cela. En Jésus, toutes nos peurs sont supprimées, tous nos besoins satisfaits, tous nos désirs satisfaits. Lui, le juste, est ta justice; Lui, l'obéissant, est votre obéissance. Ne lui ferez-vous pas confiance pour cela ? Ce que la foi voit et désire et attend et accepte, elle osera sûrement, faites confiance à Christ pour donner.

Ne saisirez-vous pas aujourd'hui l'occasion de rendre gloire à Dieu en faisant confiance à Jésus pour vous conduire dans la Terre Promise? Regarde ton Seigneur glorifié dans les cieux, et dans sa force renouvelle avec un nouveau sens ton vœu d'allégeance, ton vœu de ne jamais rien faire sciemment ou volontairement pour l'offenser. Faites-lui confiance pour la foi pour faire le vœu, pour que le cœur le garde, pour la force de l'accomplir.

Faites confiance à Lui, l'Aimant, par Sa présence vivante pour assurer à la fois votre foi et votre obéissance. Faites-lui confiance et osez vous joindre à un acte de consécration, avec l'assurance qu'Il s'engage à être son « Oui et Amen » à la gloire de Dieu.

 

 

 

 


 

light bulb  Lecture conseillée : « Une vie d'obéissance » par Andrew Murray

 

livre glossaire

« La seule chose qui décide du destin de l'homme, c'est l’obéissance ! » .

 

Dans une étude de mots bibliques ou une étude d'une vérité particulière de la vie chrétienne, il est toujours utile d'examiner la place qu'elle prend dans l'Écriture ou le contexte de la parole. Comme nous voyons où il est utilisé, à quelle fréquence il est utilisé et dans quel rapport il se trouve, son importance relative peut être comprise ainsi que sa pertinence pour toute la révélation de l'Écriture. Pour préparer la voie à l'étude de « l'obéissance » dans les Écritures, nous devons aller à la Parole de Dieu pour trouver la pensée de Dieu.

 

 

 

okTÉLÉCHARGER LE FICHIER PDF

 

 


 

 

Ajouter un Commentaire

En publiant un commentaire, vous vous soumettez aux conditions d’utilisations relatives aux Mentions Légales !


En partenariat avec Jerome Prékel du site : https://lesarment.com

INFORMATIONS
-----------

ACTUALITES CHRETIENNES